24 novembre 2020
formation vtc à lyon

Les conditions requises pour devenir chauffeur VTC

Le métier de chauffeur VTC vous intéresse, mais vous ne savez pas ce qu’il faut faire pour y accéder. Sachez qu’il ne suffit pas de répondre à une offre d’emploi ou encore d’acheter une voiture et devenir auto-entrepreneur pour y arriver. Il s’agit d’une profession réglementée et vous devez respecter un certain nombre de conditions pour y arriver. Découvrez-les sans plus tarder.

La possession d’un permis de conduire

Pour exercer en tant que chauffeur VTC, vous devez être en possession d’un permis de conduire. Si vous venez de l’avoir, vous devez encore patienter deux ou trois afin d’acquérir de l’expérience en conduite automobile. Une fois ce délai écoulé, vous pouvez vous rendre auprès de la préfecture afin de demander des informations autour du métier de chauffeur VTC. Vous saurez alors ce qui vous attend pour pouvoir accéder à la profession. Sachez que l’expérience en conduite est très importante, car le chauffeur VTC doit être en mesure de conduire une voiture de manière confortable. Ce professionnel doit se plier à la volonté de ses clients afin de leur donner entière satisfaction.

La possession d’un certificat PSC1

Si vous avez obtenu votre permis de catégorie B depuis deux ou trois ans, rassurez-vous, car vous respectez l’un des critères exigés par le métier de chauffeur VTC. Outre la possession d’un permis, vous devez également disposer d’un certificat PSC1. Ce certificat signifie que vous avez suivi une formation en secourisme. En d’autres termes, vous êtes en mesure d’effectuer les gestes de premier secours à toutes les personnes qui tombent malades ou qui se blesse en votre présence. Si c’est le cas de l’un de vos clients, vous pourrez faire le nécessaire avant l’arrivée des secours. Vous pourrez également aider ceux qui en ont besoin si vous êtes présent au moment où l’accident se produit.

L’aptitude à la profession

Lorsque vous vous inscrivez à l’examen  VTC, les responsables vous demanderont de faire une visite médicale auprès d’un établissement de santé agréé par la préfecture. À l’issu de cette visite, les médecins qui s’en sont chargés mentionneront dans votre dossier si vous êtes apte ou inapte. Si vous êtes déclaré inapte, votre parcours s’arrête là. Vous devez penser à une autre profession, car vous ne pourrez pas exercer en tant que chauffeur VTC. En revanche, si les médecins vous déclarent apte, votre rêve se poursuit. Vous pourrez alors vous inscrire à l’examen VTC.

Réussite à l’examen VTC

Maintenant que vous êtes autorisé à vous inscrire à l’examen VTC, vous devez vous assurer que vous pourrez le réussir haut la main. En d’autres termes, vous savez déjà ce qui vous attend à l’examen et que vous avez les connaissances nécessaires pour y faire face. Le cas échéant, vous devez vous inscrire à une formation VTC à Lyon. Cette formation est dispensée par un organisme agréé par la préfecture et elle n’est pas obligatoire. Cependant, si vous voulez réussir l’examen VTC au premier coup, vous avez intérêt à vous y inscrire. Qui plus est, vous devriez suivre une formation continue une fois que vous accédiez au poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *