31 octobre 2020
Téléassistance pour les jeunes

Téléassistance : quel niveau de secours pour les jeunes ?

Faites-vous assister par une téléassistance performante et rapide tout en choisissant entre plusieurs niveaux de secours.

Quel niveau de secours choisir une téléassistance pour les jeunes ?

Présent maintenant depuis plus de 30 ans, la téléassistance est une solution adaptée, notamment, pour les personnes âgées. Depuis quelque temps, c’est devenu une alternative qui peut très bien assister les jeunes. Le service permet d’entrer aisément en relation, à n’importe quel moment et dans le plus bref délai avec un secours, une proche, un vigile et un dépanneur ou autre interlocuteur. Ces derniers seront en mesure de leur apporter de l’aide, une réponse à leurs exigences, ou encore d’évaluer leurs besoins. Depuis maintenant plusieurs années, le secteur est très concurrentiel, ce qui explique la présence de plusieurs niveaux de secours.

Une téléassistance traditionnelle, convaincante, mais limitée

Il n’y a pas que le service de téléassistance qui a connu une évolution exceptionnelle ces dernières années. C’est aussi le cas pour les moyens techniques. Ce qui rend la solution beaucoup plus adaptée pour les jeunes. Pour secourir un utilisateur, la compagnie de téléassistance propose généralement une centrale-transmetteur téléphonique ou encore un bouton déclencheur sans fil, à mettre autour du poignet ou du cou. Il est possible également de le fixer sur un vêtement ou encore le mettre dans la poche.
Toutefois, le matériel est de plus en plus ergonomique, discret, design et léger, sans que le principe de fonctionnement n’ait à changer. Si avant, l’utilisateur devait s’équiper des centrales ou les bornes désormais, ils n’ont qu’à utiliser leur tablette avec un écran tactile. Les boutons déclencheurs inesthétiques peuvent se loger dans les bijoux ou encore les montres que les jeunes adorent porttendanceer.
Le principe est simple. Il faut juste appuyer sur le bouton déclencheur afin que le transmetteur joigne une proche ou encore la plateforme de téléassistance. Vous pouvez aussi choisir les déclencheurs au souffle, destinés à une personne avec une infirmité moteur lourd. C’est simple à utiliser et à comprendre, mais il n’est pas adapté à toutes les circonstances.

Une prestation qui accompagne à domicile

Pour une téléassistance à domicile, il est conseillé de miser sur les équipements pourvus d’interphonie. Un haut-parleur intégré et un micro s’activent automatiquement au moment de presser sur le bouton déclencheur. Les jeunes peuvent aussitôt discuter avec la personne de la plateforme traitant son appel ou encore se mobiliser au sol. Ce qui permet à cette dernière de mieux analyser l’appel, évitant ainsi toute confusion et l’intervention inutile des secours ou de la famille. Avec un dispositif équipé d’une boite d’interphonie déportée, les jeunes peuvent communiquer facilement même dans des endroits vastes ou à étages.
Le port du bouton est déconseillé au lit, en raison de fausse alerte. Il faut également avoir une carte SIM, qui sera intégrée dans le transmetteur pour garder le service continu par la téléphonie mobile, si la ligne internet a un problème. C’est également une solution adaptée en cas de coupure de courant. Pour une solution sans abonnement, vous devez privilégier une alarme qui signale le niveau de la batterie, le matériel en panne ou autre. Avec une formule avec abonnement, les dispositifs sont généralement raccordés et sont testés une fois par semaine.

Automatiser les alertes avec la solution active

La fiabilité des équipements actuels réside, principalement sur l’aptitude de l’usager à appuyer le bouton déclencheur. Cependant, la personne qui l’utilise n’est pas toujours capable de réaliser ce geste. En ce moment, de nombreuses plateformes proposent des dispositifs qui se déclenchent de manière automatique en cas de problème.
Pour automatiser les alertes lors de comportement anormal de l’utilisateur ou en cas de chute, il est possible d’installer les détecteurs de verticalité, de présence au lit, de mouvement et autre. Les données reçues seront par la suite attribuées à un serveur informatique afin d’être analysées par un logiciel.
Si jamais, on détecte une anomalie, une alerte sera envoyée à la compagnie de téléassistance, qui se chargera de faire une levée de doute à distance, que ce soit à l’aide d’un interphone ou d’une caméra vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *